Revival Rock

When passion rules the game. I ain´t got no control, when my heart´s in flames.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

• La reine de la mode se dévoile : Entretien avec Nina Garner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: • La reine de la mode se dévoile : Entretien avec Nina Garner Lun 1 Nov - 14:07







• La reine de la mode se dévoile : Entretien avec Nina Garner •
Pour tous les amoureux des relookings et de la mode 'tendance', un seul nom circule sur toutes les lèvres depuis le déroulement de la Fashion Week : Nina Iris Garner. Une styliste qui a su faire preuve de ses talents et de sa créativité ! Mais quelles ont été les attentes et les récompenses de notre reine de la mode ? Des questions auxquelles la principale intéressée à accepter de répondre...



Bonsoir Nina ! Alors, avant toutes choses félicitations pour cette consécration durant la Fashion Week. Quel est justement votre ressenti face à un tel succès ?
Merci beaucoup. Et bien, pour être franche, je ne m'y attendais pas vraiment. Le milieu de la mode exerce une telle rivalité silencieuse qu'on ne sait jamais à l'avance comment pourrait être la réaction des gens face à une nouvelle collection. Et face au succès de mon défilé...J'étais aux anges ! Ce fut l'euphorie totale ! C'est ce moment où on se dit que ressentir ces choses si fortes mérite de s'investir encore plus dans son travail !

Votre marque n'a jamais passé inaperçu à Londres, l'évènement présent permet de redorer à nouveau votre image. Comment cela vous influe-t-il dans votre conception de l'avenir ? Et comment voyez-vous les choses pour ce même avenir d'ailleurs ?
Pour l'instant, je me concentre sur la collection à venir. Vous savez, concevoir des vêtements n'est pas si différent d'un travail de compositeur, ça prend du temps, on a besoin d'inspiration, de motivation. J'espère continuer à tenir la marque Garner aussi longtemps que possible et la proposer ailleurs qu'en Europe. Le marché Américain est à présent mon objectif, j'espère de ce fait pouvoir participer à la fashion-week New-yorkaise.

Être créatrice de mode ne semble pas être un métier que l'on s'improvise du jour au lendemain. Qu'est-ce qui vous a poussé à vous tourner vers une telle carrière ? Quelles étaient vos attentes et vos ambitions ?
C'est grâce à ma mère, c'est elle qui m'avait inscrite à cette troupe de théâtre où tout a commencé. J'étais chargée des costumes et un lien s'était créé entre moi et les vêtements. Les textiles et les couleurs sont petit à petit devenus ma passion au même titre que le dessin et la couture. J'avais gagné un concours à l'âge 15 ans et j'ai ainsi intégrer la grande école de Stylisme à Londres. J'ai enchainé les stages dans les différentes grandes maisons de mode et c'est de cette façon que je me suis dit : pourquoi pas ? Au lieu de travailler pour les autres, je peux tenter de me lancer à mon propre compte !

Néanmoins, pour en arriver à un tel résultat, vous avez certainement du faire face à plusieurs difficultés. Quelles ont été ces dernières justement ?
Le regard des autres sans doute. J'étais la seule bénéficiaire d'une bourse d'étude. Je venais d'un milieu fort modeste, alors que mes camarades portaient des vêtements de marques, moi j'étais un peu vu comme la petite paysanne. J'ai du sacrifier pas mal de choses pour m'investir à fond dans mon ambition...L'important dans ce genre de milieu est d'arriver à garder les pieds sur terre et supporter les échecs et mauvais coups.

Le monde de la mode est considéré comme un empire sanglant et intransigeant où l'on fonctionne par le vieil adage du 'pousse toi de là que je m'y mette'. Avez-vous vous-mêmes beaucoup de concurrents ? Et quel rapport entretenez-vous avec eux ?
Il y a partout de la concurrence, je doute fort que cela ne soit que dans le milieu de la mode. Il faut prendre cette ambiance de "compétition" comme une motivation supplémentaire. Personnellement, je ne fréquente pas grandement les gens de ce milieu même si j'y appartiens à présent...J'ai du respect pour tous ceux qui ont la même passion que moi, et mon admiration se porte vers certains d'entre eux.

Maintenant que la Fashion Week vient de prendre fin, que comptez-vous faire ? Nos lecteurs pourraient-ils connaître vos projets en terme de création pour les mois à venir ?
Malheureusement, ils devront attendre la prochaine Fashion-Week, il y aura quelques surprises !

Pour terminer, nous connaissons tous Nina Garner souveraine du Fashion... Mais pourriez-vous nous en dire plus sur Nina la 'FEMME', celle de tous les jours, cumulant certainement doutes, soucis, joies, bonheur et amour ?
On dit que je suis une personne réservée et ambitieuse. Je donne beaucoup d'importance à l'amitié et il m'arrive de me couper totalement de mon entourage pour aller à la rencontre de moi-même. En d'autres termes, je suis une femme d'aujourd'hui qui tente de se faire une petite place dans ce monde comme chaque être humain vivant sur cette terre.


Portant fièrement ses créations, Nina Garner étonne toujours autant de par son génie créatif que par sa simplicité. Une reine de la mode à l'ambition sans conteste mais gardant la tête sur les épaules. Cela sera-t-il suffisant pour perpétuer le succès de la marque 'Garner' ? Tel est tout le mal qu'on peut lui souhaiter !

Revenir en haut Aller en bas

• La reine de la mode se dévoile : Entretien avec Nina Garner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: Old news-