Revival Rock

When passion rules the game. I ain´t got no control, when my heart´s in flames.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

• NME Awards : Le trio gagnant •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: • NME Awards : Le trio gagnant • Sam 12 Mar - 14:29





• NME Awards : Le trio gagnant •
Ne cessant de faire grimper leur notoriété en flèche à travers le monde musical, les Morten Bluz, les Black Stones ainsi que les Warning Sign ont brillé lors des NME awards, raflant des prix parmi les plus prestigieux. Si les noms des vainqueurs de cette cérémonie annuelle ne cesseront d’être sur les lèvres durant les prochaines semaines, ceux des trois groupes ne risquent pas de s’éteindre et de disparaître d’ici peu.


Le meilleur groupe anglais !

Dès la sortie de leur tout premier album, les critiques se voulaient déjà on ne peut plus enthousiastes face à l’avenir des Morten Bluz. Guidés par la voix divine d’une chanteuse hors pair et de musiciens talentueux, les titres de cette formation musicale ont touché et rallié autant de jeunes adolescents que d’amoureux de la scène rock plus matures! Que ce soit sur la scène anglaise, européenne ou même mondiale, leurs mélodies sont un malheur à chaque fois, au même titre que le charme de leurs membres. S’il est vrai que le groupe originel à souffert du départ de leur ancien batteur, on peut aisément affirmer que Duncan Livingstone, successeur à ce poste, a réussi à s’allier un talent hors pair qui a suffi à faire ses preuves et à conquérir le cœur de leurs fans. Tandis que Matthew Gordon ne cesse d’attirer les regards et convoitises par son rang indéniable de leader, Leslie Scott continue d’enchanter ses fans avec sa voix mélodieuse. Et que dire d’Owen Campbell! L’enfant du rock à l’attitude nonchalante et au charisme sans égal qui avec ses quatre trophées porte le titre de grand gagnant des NME 2011. « Les Morten Bluz se démarquent par un mix musical de bien des styles préexistants et d’horizons différents. Alors que, d’un autre côté, ils possèdent cette signature unique qui leur permet de toucher n’importe quel fan de musique ! Ils ont un grand avenir devant eux et je leur souhaite bien du courage pour leurs futurs réalisations » nous confie Matthew Bellamy, le chanteur de Muse. Une confession d’un grand nom du rock qui se joint à la grandeur de cette récompense que les Morten Bluz méritent amplement!




Des shows d’Enfer !

Depuis leurs représentations improvisées et le concert guerilla sur le Tower Bridge qui symbolisa le début de leur carrière, les Black Stones mettaient d’ores et déjà la barre très haute en termes de représentations scéniques. Assurer un show est une chose, mais innover et enflammer le public à chaque concert en est une autre. Un pari réussi haut la main pour le groupe originaire de Manchester! Attirant de plus en plus de foules à chaque spectacle, l’engouement tournant autour du groupe a charmé entièrement tous les publics d’Angleterre et de l’Europe. Leur force principale? Le jeu de scène diabolique de Faith Jones qui se transforme en déesse -ou plutôt, en diablesse- chaque fois qu’elle monte sur scène, appréciant chauffer et faire défaillir son public. Brandon Lewis, en bon guitariste qu’il est, le cesse de relancer l’ambiance entre chaque morceau et improvise à chaque concert pour offrir à ses fans une prestation unique en tous points. Luke Smith se donne corps et âme pour maintenir la folie créée par Faith tandis que Parker Johnson enchaîne les solos de batteries avec une main de maître, prouvant ainsi à ses fans l’étendue de son talent. On peut aisément comprendre pourquoi le groupe se retrouve maintenant avec le prix des meilleures représentations live! Même si la lutte n’était pas gagnée d’avance face à Muse, les Morten Bluz ou encore les Foals, les fans des Black Stones peuvent désormais se réjouir. « Je les ai déjà vus en spectacle, ils sont… déments. J’avoue que j’ai même le rêve de pouvoir un jour partager la scène avec eux! », nous confie Win Butler, chanteur d’Arcade Fire. Encore un nouveau défi de folie en vue pour le groupe mancunien?



Le nouveau son du rock !

Lorsque les fans des Morten Bluz ont entendu parler du départ de Kyle Mason, il y a plusieurs mois, bon nombre se voyaient horriblement déçus de perdre de vue l’un de leurs musiciens préférés. Quelle ne fut pas leur surprise d’apprendre qu’il ne quittait la scène que pour mieux y revenir, avec son propre groupe! Renouant avec l’ancien guitariste des Morten Bluz, Casey Mason, le leader des Warning Sign dénicha également de nouveaux musiciens américains pour former un quatuor des plus puissants. Que ce soit grâce à Aiden Trenten, compositeur des arrangements sonores, ou Kimberly Chambers, auteure de la quasi-totalité des morceaux, on peut aisément affirmer sans l’ombre d’un doute que le groupe rejoint déjà un public très élargi. Bien que la formation musicale ait connu quelques pépins au courant de leur tournée, il semblerait bien que cela appartienne au passé alors qu’ils enchaînent spectacles sur spectacles, pour le plus grand plaisir de leurs fans. Rappelons-nous notamment le spectacle improvisé acoustique donné lors du festival Hard Rock Calling, l’été dernier. Entre Kyle Mason qui n’a rien perdu de sa technique à la batterie, Casey Mason qui fait battre plus d’un cœur au sein du grand public féminin et Aiden Trenten dont la voix rivalise aisément avec les plus grands noms du rock, Kimberly Chambers ne peut faire autrement que de faire chavirer ses fans derrière sa basse envoutante tout en ralliant davantage la fascination de la gente masculine à l’égard de leur formation musicale. Bref, un groupe qui n’a pas fini d’entendre parler de lui!



Revenir en haut Aller en bas

• NME Awards : Le trio gagnant •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: Old news-