Revival Rock

When passion rules the game. I ain´t got no control, when my heart´s in flames.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

• INTERVIEW : les princesses du Cinéma •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: • INTERVIEW : les princesses du Cinéma • Sam 12 Mar - 14:33







• INTERVIEW : les princesses du Cinéma •
Suite à leur nommination aux NME Awards, Alis Linwood et Eden Holly Stevenson ont accepté de nous rencontrer pour répondre à quelques questions. Une occasion pour le Revival Mag d'en savoir un peu plus sur ces deux actrices ne cessant de renforcer leur place dans le coeur du public et d'affirmer leur rôle sur les grands écrans !



Alis et Eden, bonsoir ! Alors, toutes deux nominées sans recevoir l'avoir du meilleur film. Quelle est votre réaction par rapport à ça ? Et que pensez-vous du choix du jury quant à la victoire de 'The Social Network' ?
Alis Linwood : Avoir été nominée est déjà une grande réussite … Et comme tous les nominés, j’espérais une encore plus grande réussite en gagnant cet award ! Rires. Mais The Social Network méritait amplement cette récompense, bien plus que nos deux films. Sans vouloir m’avancer pour celui d’Eden, Murder Suspend ne véhiculait pas du tout le même genre de message que The Social Network, et c’est avant tout là-dessus que le jury prend sa décision.
Eden Stevenson : Je crois en toute honnêteté que j'aurais sans doute voté la même chose si le film dans lequel j'ai joué n'aurait pas été nominé.

En tant qu'actrices l'une et l'autre, et sans faire de langue de bois, avez-vous déjà eu l'occasion de voir le travail de l'une et de l'autre justement ? Et comment considérez-vous chacune votre homologue ?
A.L.: J’ai déjà vu plusieurs des films d’Eden, et s’il y a une chose qui m’a marquée, c’est la justesse de son jeu. Ce ne sont pas les rôles les plus évidents qu’elle tient, mais elle porte ses personnages à merveille. Ses émotions ressortent vraiment dans son jeu, ce qui devient de plus en plus rare ces temps-ci. Mais personnellement, je ne pourrais pas supporter autant de rôles si noirs … Incarner correctement un personnage torturé est un travail qui requiert énormément d’implication personnelle, et je ne pense pas que cela soit très bon à la longue.
E.S.: J'avais vu Alis sur le petit écran et j'aimais bien cette série dans laquelle elle jouait pour tout dire, tout comme son rôle. Mais pas encore eu le temps de voir ses films...Mais je vais m'y mettre.

Alors, Eden, vous entrez plus souvent dans des rôles réservés ou torturés tandis que vous, Alis, vous dégagez souvent une image plus légère et plus déjantée. Est-ce que cela vous empêcherait de partager l'affiche d'un film ? Et, cette idée vous intéresse-t-elle ?

A.L.: Je ne vois pas en quoi cela nous empêcherait de partager un film, au contraire ! Je pense que ces différences font que nous aurions beaucoup à apprendre l’une de l’autre, autant sur le plan professionnel que personnel. Si un projet de ce type venait à se monter, je n’hésiterais pas à signer.
E.S.: Pourquoi pas! Ça pourrait être intéressant, à voir si un réalisateur aura l'idée de nous réunir.

A l'image de vos interprétations les plus récurrentes, on peut remarquer une certaine similitude entre votre vie et vos rôles. Ma question serait de savoir comment se passe votre vie au quotidien avec, vous Alis, à la vie plus tumultueuse ? Et vous, Eden, plus posée et discrète dans votre quotidien ?
A.L.: Il ne faut pas croire tout ce qu’on voit au cinéma, ce sont avant tout des rôles et non pas des reflets de notre vie personnelle. Il est vrai que je ressemble beaucoup aux personnages que je jouais au début de ma carrière, j’aime foncer et vivre à cent à l’heure sans trop me poser de questions, mais je ne suis pas aussi insouciante que mes personnages.
E.S.: Je ne suis pas ici pour parler de ma vie privée.

Eden, nous avons appris récemment que le réalisateur Gavin Zimmer vous souhaitait absolument comme premier rôle dans son prochain film dont le tournage se réalisera durant six mois en Australie. Avez-vous déjà pris une décision par rapport à cette proposition ? Ou bien quitter l'Angleterre vous semble tout bonnement impossible ?

E.S.: J'adore les réalisations de Gavin, et ce fut une grande surprise pour moi lorsqu'il me contacta pour ce rôle. Je pense qu'il y a des propositions qui n'arrivent qu'une fois et qu'on ne peut pas se permettre de refuser.

De votre côté Alis, des projets à venir ? Un nouveau film en préparation ?
A.L.: J’ai eu plusieurs propositions de rôles que j’examine encore avant de prendre ma décision. Je ne choisis plus mes films avec autant de légèreté que j’ai pu le faire par le passé, et comme vous l’avez dit, on me cantonne souvent aux mêmes types de personnages … Même si Murder Suspend m’a permis de travailler une nouvelle facette de mon jeu, je veux continuer à élargir mes horizons. Il se pourrait quand dans les mois à venir, on me voie dans quelque chose de totalement différent.

En ce qui vous concerne, le cinéma reste-t-il le seul art dans lequel vous désirez évoluer ou bien avez vous d'autres envies ou d'autres projets de carrière auxquels vous songez déjà ?
A.L.: Pour l’instant, je n’ai pas l’intention de faire autre chose que du cinéma, j’aime mon métier et je pense que je peux encore apprendre et découvrir beaucoup de ce monde. Néanmoins, il n’est pas impossible que je concilie le cinéma et la danse, ce qui serait à mes yeux le plus bel aboutissement de carrière que je pourrais avoir … Mais c’est encore un projet, et je ne peux pas en dire beaucoup plus là-dessus !
E.S.: J'ai commencé par le théâtre, et l'envie d'y replonger me plairait énormément.

Un petit mot à l'attention de votre public pour terminer ?
A.L.: Un seul petit mot ? Alors, ce mot sera : merci ! Sans public pour juger et apprécier leur travail, les acteurs ne sont rien, je vous remercie donc de faire de moi ce que je suis.
E.S.: Un grand merci pour leur soutien !

Sensuelle et glamour, c'est toutefois sous un voile de mystère et de réserve qu'Eden s'est confiée une nouvelle fois, à l'instar d'Alis Linwood qui semble avoir renoué amicalement avec le monde journalistique.

Revenir en haut Aller en bas

• INTERVIEW : les princesses du Cinéma •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: Old news-