//
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Revival Rock

When passion rules the game. I ain´t got no control, when my heart´s in flames.

Partagez|

Emission n°2 : Jackie Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Emission n°2 : Jackie Williams Mer 10 Aoû - 3:45


    Crédits : tumblr

    BBC, TUESDAY – 07 :00 PM
    Rappel du principe de l'émission

    Le jingle vient de se terminer, l’image de votre téléviseur laisse un montage audiovisuel céder sa place à l’apparition d’un plateau scintillant et flamboyant. Un travelling offre une large vision du public présent et se perdant dans une montagne d’applaudissements.
    Braquage, zoom sur celui qu’ils attendent tous. Une main levée en guise de salut à l’ensemble des personnes présentes et aux personnes se trouvant de l’autre côté de leur téléviseur, Evan arbore un sourire léger et suffisant. Simple et classe à la fois, l’animateur apparait dans un simple jeans accompagné d’une chemise et d’un blazer traditionnel. Le show commence, il va pouvoir s’exprimer une nouvelle fois pour le meilleur… et surtout comme pour le pire !
    L’émission est lancée, les spots lumineux cessent de graviter dans tous les sens et la lumière principale se braque sur notre hôte du jour. Attention, 3, 2, 1… Et ACTION !

    « Good Evening England !!! Nouvelle soirée, nouvelle émission en votre compagnie et, surtout, nouveau moment tellement attendu pour passer au crible un de vos peoples préféré !!! »

    Entame-t-il sous des cris de satisfactions et d’encouragements du public en présence. Son sourire s’élargit un peu plus, aussi content qu’amusé de cette réaction.

    « La musique s'est toujours créé une place omniprésente à travers notre vie ! Que cela remonte à quelques heures ou à des milliers d'années en arrière, nous nous sommes toujours exprimer par ce mode de communication pour le moins universel. Notre invité de ce soir a fait de cette expression est un art de vivre à part entière. Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille d'écouter plus attentivement votre radio et d'ouvrir avec attention votre agenda pour noter ces futures prestations ! Mesdames et messieurs, j'ai ce soir le plaisir d'accueillir la mystérieuse et charmante Jackie Williams ! »

    Alors que la jeune femme apparue à l'extrémité du plateau, Evan alla aussitôt à sa rencontre pour venir échanger deux bises avec elle pour la mener ensuite au siège qui serait le sien pour les quelques dizaines de minutes à venir. Bien sûr, en tant qu'hôte digne de ce nom, il laissa son invitée prendre le temps d'échanger quelques sourires et autres salutations avec toutes les personnes présentes dans le public. Tel son rituel, il se recula et se posa au centre du plateau, son fameux bloc note posé le long de son corps et son sourire charismatique en première ligne !

    « Jackie, bienvenue parmi nous ! Alors, bien que je vous sais habituée des plateaux télévisés désormais, ma première question serait de savoir comment vous allez ? Et, surtout, si vous arrivez à tenir le coup avec votre train de vie infernal de ces derniers temps ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Ven 12 Aoû - 1:40

Plus que quelques secondes, Jackie le sait. Elle a souvent regardé cette émission, et peut décemment avouer qu’elle la trouve généralement plutôt amusante. Mais maintenant qu’elle se retrouve sur le plateau, à quelques secondes à peine d’entrer en scène… elle ne s’amuse plus du tout. D’ailleurs, elle se demande pourquoi, oui pourquoi elle a accepté l’invitation d’Evan… Peut-être parce qu’elle connaît personnellement l’animateur et qu’il a su la convaincre à sa manière. « C’est à toi dans trente secondes. », lance l’un des régisseurs. Jackie lui adresse un sourire pour lui signifier qu’elle a comprit, et prend de nombreuses inspirations profondes pour se calmer un peu. Dans le pire des cas, elle dira des conneries, et fera rire d’elle.

Une fraction de seconde plus tard, Jackie fait un pas vers l’avant, souriante, et fait la bise à Evan, comme le protocole l’exige. Le bruit produit par la foule l’étonne un peu… c’est juste que, habituellement, lorsqu’elle se trouve face à un public, c’est elle qui dirige les humeurs, elle qui décide lorsqu’elle veut entendre du bruit, elle qui impose le calme, l’exaltation, le délire… Là, elle est juste un pion dans toute cette histoire, un genre de victime si on veut. Mais ça ne l’empêche absolument pas de ressentir cette euphorie caractéristique au fait de monter sur scène, et même si elle sait qu’elle ne se trouve pas dans son élément, elle se sent soudainement beaucoup plus en confiance. Elle adresse de nombreux sourires à la foule, puis prend place sur le siège qui lui est réservé. Simplement vêtue d’un jeans et d’un t-shirt des rolling stones, Jackie croise les jambes, attendant la première bombe d’Evan qui, elle en est certaine, ne tardera pas. Elle est donc surprise en entendant les premiers commentaires de l’animateur… mais reste tout de même sur ses gardes, sachant pertinemment qu’il ne tente sans doute rien d’autre que la mettre en confiance pour mieux la surprendre dans quelques instants… « Je vais bien Evan, vraiment! », commence-t-elle sur un ton réellement enthousiaste. « Et je tiens le coup, en effet..! D’ailleurs, c’est quoi ces histoires, les seules fois où j’entends parler de moi dans les journaux et à la radio, c’est pour se demander si je vais tenir le coup! Et bien, la réponse est oui! Parce que, lorsqu’on aime, on ne compte pas… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Lun 15 Aoû - 12:49

    Il est vrai qu'il est toujours plus compliqué de devoir travailler, tout du moins dans le cadre de l'émission d'Evan, avec une personne que l'on connait en dehors de la sphère professionnelle. Certaines affinités ou inimitiés influent forcément sur le rapport que nous avons envers le vis-à-vis. De bons rapports auront tendances à minimiser les aspects négatifs de la personnalité en présence tandis que, par opposition, une situation quelque peu conflictuelle sera la voie ouverte à un règlement de compte exacerbé ou aucune information, ni aucune parole tout aussi objective que constructive ne se dégagera... Et, sans doute plus que d'autres, Evan adorait suivre ce principe, tant sa neutralité se veut-elle respectée ou non, cela n'avait pas d'importances. Cette émission était du journalisme sans l'être après tout ! Derrière l'égo de l'animateur, nous ne trouvions la considération que d'un échange entre Evan et son invité, rien de plus ! Alors au diable la morale et l'éthique. Jouait-il un rôle derrière la caméra ? Peut-être pas autant que certains pourraient se permettre de le croire en tout cas...

    Pour Jackie, cette dernière était peut-être aussi chanceuse que malchanceuse. Notre hôte de la soirée ne la considérait aucunement comme une ennemie. Néanmoins, ce n'est pas pour autant qu'elle faisait partie de ses amis très intimes et, on ne peut plus rare surtout ! Autrement dit, comprenez qu'il n'avait aucun intérêt personnel à la ménager ou à se montrer particulièrement acide envers elle. A nouveau, tout dépendrait uniquement de l'instant, tout dépendrait de la réplique et de l'information qu'il serait nécessaire de mettre en avant. Oui, connaissance ou non, Jackie devrait son salut au nombre de squelettes qu'elle pouvait avoir ou non dans son placard. Dépoussiérons un peu le tout pour en prendre conscience... Après un peu de politesse et de clémence pour la permettre d'être plus à l'aise, d'être d'avantage dans son élément.

    « Si on ne compte pas quand on aime, on ne peut tout de même oublier le fait que vous avez pas mal de projets sur différents plans, tant musicaux que cinématographiques aujourd'hui. Vous pourriez d'abord référencer l'ensemble de votre actualité pour nos invités ? Votre album, tournée, collaboration avec un film... Dites nous tout ! »

    Sourit-il de manière chaleureuse tout en lui permettant de se faire sa petite promotion. Après tout, si elle s'était donnée la peine de venir sur un plateau de télévision, autant qu'elle en profite pour se mettre en avant... Tout du moins, avant, éventuellement bien sûr, que les choses ne dégénèrent ! La laissant répondre, Evan s'enquit alors aussitôt de son état :

    « Beaucoup de projets donc, la question se pose : au delà de votre amour pour ce que vous faites, comment faites-vous, humainement et physiquement parlant surtout ? Après tout, ce n'est pas un crime d'être épuisée de temps à autre ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Mer 24 Aoû - 23:47

Est-ce que le fait de connaître personnellement l’animateur représente un avantage? La plupart des gens seraient sans doute tentés de répondre oui, parce qu’alors une certaine confiance mutuelle est de mise et on peut s’attendre à ce que les sujets qui nous sont sensibles ne soient pas abordés. C’est ce que la logique voudrait, oui. Sauf qu’Evan se fiche sans doute éperdument de la pseudo amitié qu’il entretient avec la chanteuse, sans doute qu’il va, au contraire, profiter des confidences qu’elle lui a fait à l’occasion pour provoquer des conversations scandaleuses… Le souci dans toute cette histoire, c’est que Jackie fait partie de la catégorie de gens qui répondraient « oui » à la question demandée. Et c’est bien là que réside tout le problème : en ayant confiance en l’animateur, elle sera sans doute prise un peu trop au dépourvu lorsqu’il creusera plus profondément dans ses secrets. Parce qu’avouons qu’il serait bien étonnant qu’Evan McCole s’en tienne à discuter de sa carrière et de ses projets! Enfin, c’est ce dont il est question actuellement, et Jackie se contente de profiter de la facilité de ce début d’entrevue sans trop s’en faire pour la suite. « C’est vrai que j’ai pas mal de projets… une chance que j’ai un portable pour tout noter! Alors donc, je fais toujours des spectacles un peu partout en Angleterre, et j’ai même eu la chance d’aller dernièrement jouer chez moi, en Australie, avec Owen Campbell. Par chance, les dates de mes concerts sont moins nombreuses ces temps ci, le plus gros de ma tournée s’est fait en juillet. Le tournage du film avec lequel je collabore a enfin débuté, alors je passe beaucoup de temps avec toute l’équipe. Je sais bien que, normalement, les compositeurs de bande originale ne fonctionnent pas de ma manière, mais je tenais réellement à m’imprégner des lieux de tournage pour composer. La dernière chose que j’aurais voulue aurait été que mes notes ne correspondent pas à l’ambiance du film… »

« Et j’ai également un autre projet, qui n’est pas tout à fait entamé mais auquel je tiens énormément! J’ai découvert un artiste dont le style ressemble beaucoup au mien. De fil en aiguille, nous avons décidé de travailler ensemble. Je ne sais pas encore tout à fait quelle tournure tout cela va prendre, mais je dois dire que je suis très enthousiaste face à ce duo! » Sa tirade terminée, Jackie écoute l’intervention d’Evan en souriant, et elle doit bien avouer que son sourire se fige légèrement en comprenant l’allusion qu’il semble faire. Comment faites-vous, humainement et physiquement parlant surtout? Physiquement parlant, hein… Evan sait pertinemment comment Jackie fait, physiquement parlant, pour la bonne raison qu’elle a consommé de la cocaïne avec lui à quelques reprises. Mais pour rien au monde elle n’aurait voulu voir l’entrevue dévier vers ce sujet… « J’avoue que j’ignore comment je tiens le coup, ce serait mentir que d’affirmer que je ne suis pas morte de fatigue. Mais ce genre de chose a toujours l’air pire vu de l’extérieur, lorsqu’on le vit, il suffit de prendre un jour à la fois, et de profiter des rares moments qu’on a pour se reposer.

[Désolée pour le retard! Je serai plus assidue à partir de la semaine prochaine Wink]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Mar 30 Aoû - 19:54

    Jackie se veut prolixe et productive, ce qui était sans déplaire à Evan d'ailleurs. Dans le monde de la télévision, nous avions toujours différents types de personne et, en l'occurrence, deux distinctions majeures : les bons interviewés et les mauvais interviewés. Un bon interviewé ne demandera pas trop de travail à l'animateur : il répondra aux questions posées tout en développant sa réponse dans un flux de paroles considérables, ce qui sera très apprécié et rendra ladite interview 'valable'. A contrario, le mauvais interviewé sera celui duquel nous n'apprenions rien et qui se contente simplement de : 'oui, non, exactement' et rien d'autre. Là, ce sera un peu à l'animateur de faire tout le travail et de faire preuve de suffisamment de verves pour que l'on puisse retirer quoique ce soit de ce fameux entretien. Heureusement, tant pour Evan que pour le plaisir de l'émission, Jackie faisait partie de la première catégorie, bien qu'il était curieux d'attendre de voir si elle serait aussi prolixe sur des sujets un peu plus personnel. Quoiqu'il en soit, il se tint devant elle, la laissant s'exprimer librement tout en hochant doucement de la tête de temps à autres ou bien en glissant son regard de bas en haut et inversement.

    Enchainant question et réponse, un certain sourire se tend sur ses lèvres quant à la réponse de son état de santé. En réalité, dire qu'il ne connait pas la réponse serait mentir. Mais, en cet instant, Evan se voulait à l'image d'une épée de Damoclès, prête à tomber de façon mortelle et macabre sur la tête de Jackie au moindre faux pas. Cela dit, évitons les sujets sensibles pour le moment, il était encore trop tôt pour s'enfermer dans ce cadre de questions, l'audience n'était pas à son comble ! La patience est une vertu... Que l'animateur ne développe uniquement que lorsqu'il s'agit de mieux déstabiliser et faire trébucher un invité.

    "Un projet de film qui, apparemment, vous tient à coeur et sur lequel nous reviendront toute à l'heure. Pour le moment, vous tenez donc le coup physiquement et, surtout, vous avez partagé une partie de la tournée de votre ami Owen Campbell. Selon vos propos dans une interview pour un magazine musical, vous avez longuement précisé que vous lui deviez tout. Pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet ?"

    Nouvelle question à laquelle il attendait réponse et, avec un peu de chance, tel qu'il connaissait Jackie, une réponse encore longue et bien complète. Ce n'est qu'une fois le voile de mystère levée sur cette dernière qu'il embraya non pas sur Owen, mais sur cette mystérieuse collaboration.

    "Quant à votre projet de collaboration, quel est ce mystérieux artiste que vos fans sont d'ores et déjà très curieux de connaître me semble-t-il ? Et, accessoirement, comment en êtes-vous amené à avoir fait sa connaissance ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Mar 6 Sep - 18:55

« Oui, Owen… J’ai toujours pensé que je lui devais tout, et je le penserai toujours. Il m’a souvent dit que ce n’est pas à lui que je dois ma réussite actuelle mais bien à ma créativité et mon travail, mais je ne partage pas son avis. Honnêtement, combien d’artistes terriblement talentueux restent dans l’ombre? Le coup de pouce qu’il m’a apporté en me permettant d’assurer ses premières parties m’a ouvert de nombreuses portes. Et dire qu’au départ, lorsqu’il m’a contactée, j’ai failli refuser parce que je croyais à un canular! » , dit-elle en riant franchement. Elle s’était souvent demandée où elle serait aujourd’hui si elle avait effectivement refusé l’offre de Campbell, sans doute qu’elle en serait au même point, dans son appartement miteux en Australie… ou morte d’une overdose. Disons simplement que faire aveuglement confiance à un pur inconnu était peut-être stupide, voire dangereux, mais cela avait parfois du bon…

Alors qu’Evan fait dévier la conversation vers sa collaboration, Jackie ne peut faire autrement que garder son joli sourire aux lèvres. Même si elle a relativement confiance en l’animateur, elle doit bien avouer qu’elle redoute un peu chacune des questions qu’il lui posera, et elle ne peut que se réjouir de poursuivre cette interview sur une lancée totalement positive. Ainsi, elle n’hésite pas à se lancer dans la description de sa rencontre avec Jude. « Je l’ai d’abord remarqué dans un bar, alors qu’il performait. C’est un heureux hasard, parce que je suis totalement tombée amoureuse de sa voix, de ses mélodies. Un peu plus tard dans la soirée, je l’ai approché… et lorsque j’ai su qu’il s’agissait de ses compositions originales, je n’ai pas hésité. » Jackie hausse les épaules, un peu timide de ce qu’elle avance. Elle a l’impression de se jeter des fleurs en racontant cette histoire, alors qu’au fond elle n’a habituellement rien d’une jeune femme particulièrement généreuse. Elle n’est pas naturellement portée à tendre la main à son prochain, c’est davantage le talent de Jude et ce qu’il évoquait en elle qui l’a poussée à l’aider, et non pas son empathie… « Je sais que ça peut paraître un peu prétentieux de dire que je voulais l’aider comme Owen m’a aidée… parce que jamais je ne pourrais me comparer à lui! Mais bon, je jouis tout de même d’une certaine notoriété, et j’ai voulu la mettre au profit d’un artiste qui je pense mérite d’être connu. Il s’agit de Jude Cooper. Son nom est encore méconnu, mais pas pour longtemps… enfin, je l’espère! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Lun 26 Sep - 17:35

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce cher Owen Campbell renforçait sa célébrité et sa notoriété sans même s’avérer présent sur le plateau de l’émission. Un grand dommage d’ailleurs ! L’animateur avait lancé une invitation pour le principal intéressé, une fois en tant qu’invité principal et, pour cette édition-ci, en tant que guest. Cependant, sans grand étonnement, Evan avait constaté la simple absence de réponse. Disons qu’il avait saisi sa chance sans s’attendre à une manifestation franche et directe. Son œil averti se voulait suffisamment acérer pour remarquer que la star numéro une de Londres ne semblait guère se plaire dans les interviews et les cérémonies journalistiques. Bien que McCole demeure quand même très intéressé à l’idée de se retrouver un jour en sa présence ! Ce serait THE défi pour lui, tant en terme de performance personnelle qu’auprès de tout son public ! Mais, pour l’heure, il se contentera de cette chère Jackie envers laquelle il semblait offrir une attention relativement moyenne. L’animateur s’ennuierait-il de sa réponse ? Au moins en donnait-il l’illusion pour le plaisir du show, pour le plaisir du jeu qu’il instaurait toujours de lui-même.

    « Comme quoi, la chance ne tient à pas grand-chose finalement… »

    Conclut-il pour lui-même avant d’enchainer sur la seconde réponse de l’artiste. Evan se voulait-il pris de court ? En réalité, malgré la connaissance qu’il avait de miss Williams en dehors de l’émission, il n’était aucunement au courant de ce projet et de tout ce qui pouvait tourner autour. Cela faisait partie de ces rares moments où notre cher McCole se devait d’écouter la réponse avec attention car il la découvrait en même temps que le public. Mais, diable, tout ce qu’il entendait semblait trop surfait, semblait beaucoup trop mielleux et infidèle au caractère qu’il voyait généralement chez Jackie. Voyons voir si c’était relativement sincère ou si elle se donnait simplement un genre. Il serait curieux de la réaction et de la réponse face à ce qu’il allait aborder de manière très incisive !

    « Un projet et, surtout, une rencontre relativement étonnante. Et pour cause, bon nombre de personnes dans votre entourage auraient d’avantage l’envie de mettre en avant votre comportement solitaire, au point de s’en vouloir par moment destructeur, et de votre propension à laisser plutôt les gens là où ils sont plutôt que de leur tendre la main et d’apparaître ainsi ‘réellement’ généreuse… »

    Regard posé, presque calme alors qu’un sourire satisfait apparu sur le coin de ses lèvres. Une première attaque envoyée dans les gencives ? Disons qu’il fallait titiller un minimum la bête afin d’observer son hypothétique réveil.

    « Alors ? Simple chance pour ce Jude ? Double jeu de votre part ? Ou bien une charmante histoire de rencontre montée de toute pièce ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Jeu 29 Sep - 2:51

S’il est vrai que Jackie offre aujourd’hui à Owen un énorme coup de pub, c’est de manière tout à fait non intentionnelle. Il faut comprendre la jeune femme : lorsqu’elle parle de l’Artiste, ce n’est pas en voulant justement faire référence au musicien le plus talentueux de sa génération (enfin, c’est ce qu’elle croit!), mais plutôt pour faire mention de son mentor, de celui qui lui a offert sa première chance. Elle est fière de s’être démarquée du lot, vous n’avez pas idée à quel point! Et de se faire remarquer par lui, spécialement par lui… ça n’a pas de prix! Justement, c’est pourquoi elle prend l’aide qu’elle apporte aujourd’hui à Jude avec un bémol : il se sentira peut-être, comme elle au départ, choyé d’avoir été remarqué pour son talent. Toutefois, elle doute fortement qu’il sera particulièrement satisfait que cela ait été fait précisément par Jackie.

La question d’Evan arrache une moue amuse à la jeune femme, qui ne peut s’empêcher de pouffer de rire, croyant fermement à une blague. Il ne lui faut cependant qu’une fraction de seconde pour s’apercevoir qu’Evan ne partage pas son rire, et qu’il semble bel et bien attendre une réponse à cette question qu’elle pourrait qualifier de fabulation loufoque… « Non mais, c’est quoi cette question, sérieusement?! », dit-elle en ouvrant les bras, paumes vers le haut, un air franchement incrédule au visage. « Croyez moi que je ne jouerais pas le jeu de la main généreuse si je ne trouvais pas que Jude avait du talent : ma carrière est trop importante à mes yeux pour que je la fiche en l’air parce que je veux jouer les mères Theresa. Et quant à cette histoire d’invention, j’imagine que ça aurait pu être le cas. Mais honnêtement, je pense que je n’y aurais pas songé.

« Et puis, avis aux gens qui pensent que la solitude équivaut automatiquement à de l’égoïsme et à de l’insensibilité… Ce n’est pas parce qu’une personne aime passer la plupart de son temps seule qu’elle se fichera nécessairement des autres. J’ignore qui sont ces « personnes de mon entourage » qui disent des trucs pareils… » Jackie doit bien avouer qu’elle ressent une légère pointe de colère en cet instant, non pas tant causés directement par les propos d’Evan mais bien par l’impression qu’elle a de ne pas être tout à fait crédible. Elle a vaguement l’impression que les gens à la maison ne croiront pas nécessairement à ses paroles, alors qu’au fond, il s’agit de la plus stricte vérité!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Jeu 29 Sep - 6:38

    Même si la dernière question d’Evan avait don d’amuser ce dernier, il ne se retint aucunement pour regarder son invitée avec calme, sérieux et inquisition. Quand bien même pourrait-elle prendre cela à la rigolade, quand bien même que cela fasse rire l’animateur au fond de lui-même, une fois qu’il était en direct Evan tenait à avoir une réponse à chacune de ses questions. Certes, l’absence de réponse ne jouait jamais en la faveur de la crédibilité de ladite personne présente et passant sous le grill. Mais ce n’était pas un soucis de crédibilité pour lui, non. C’était simplement une question de logique : cette émission était son bébé, son petit chez lui, son univers rien qu’à lui. De ce fait, il en était le maître incontesté, le souverain absolu ! De ce fait, en tant que tel, chacune de ses interrogations lancées n’était pas une invitation mais une telle une forme d’injonction, d’ordre, auquel le visiteur s’était accepté de s’y plier dés son accord pour venir sur le plateau. Donc, oui, c’est un air hautement sérieux et insistant qui prit part de son visage sous l’hilarité de mademoiselle Williams, histoire que cette dernière puisse se recentrer sur l’importance que notre hôte accorderait à sa réponse… Et quelle réponse !

    L’animateur ne put s’empêcher de se demander si Jackie faisait réellement exprès de répondre de la sorte en le connaissant tel qu’il était même en dehors de l’émission. Autrement dit, sournois et malicieux, capable de déceler la moindre erreur de langage, de choix de mots ou d’expression pour détourner totalement et avec brio votre image, tant soit-elle fidèle à la réalité ou non, juste par plaisir du jeu… Juste par sadisme en quelque sorte. Et c’est une opportunité qu’il n’hésita pas à saisir après la longue réponse, la longue explication que lui servit sa vis-à-vis sur un plateau d’argent.

    « Bien. Néanmoins, vous venez bien de sous-entendre et de nous faire comprendre que vous fassiez passer votre carrière avant le reste, et que votre générosité envers ce Jude en l’occurrence, s’exprime par votre capacité à déterminer que cela sera également bon pour vous… »

    Afficha-t-il sous un air tout simplement satisfait. Ce genre d’air naturel, qui n’en faisait pas trop mais qui avait le don de se trouver magistralement exaspérant. Cette suffisance, cette assurance de ne pouvoir être réellement contredit puisqu’il ne s’était contenté que de reprendre les propos de Jackie et le sens ‘caché’ que cela pouvait inclure. Un sens caché dont il se faisait une joie d’exprimer au grand jour pour le plaisir du public… Mais certainement pas pour celui de l’artiste.

    « Donc, au final, vous vous contredisez vous-mêmes en défendant une attitude solitaire mais en faisant part d’égocentricité malgré tout… ? »

    Conclut-il simplement, avec un rire intérieur et absent de son visage mais s’exprimant avec joie à l’intérieur de lui, soutenu par les applaudissements et les cris d’encouragements du public sous la dernière réplique de leur animateur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Dim 2 Oct - 21:55

Il faut quelques secondes à la jeune femme pour assimiler les paroles d’Evan, et elle ne peut s’empêcher d’éclater de rire en découvrant ce que l’animateur avance. Il ne s’agit non pas d’un rire timide, servant à dissiper un malaise, ni quoi que ce soit dans le genre, mais plutôt d’un rire franc, réellement amusé. Il faut cependant plusieurs secondes à la jeune femme avant qu’elle ne puisse réagir, tant elle est surprise de voir à quel point Evan peut se montrer perfide. Enfin, le mot est sans doute mal choisi, je ne parle pas de perfidie dans le sens négatif du terme, mais plutôt dans le sens où elle constate pleinement pour la toute première fois à quel point l’animateur est prêt à tout pour son émission. « Touché! », dit-elle, le rouge aux joues, provoquant ainsi des rires amusés au sein de la foule. Il faut bien dire qu’Evan a lu entre les lignes, et si ce qu’il avance est un peu trop poussé et légèrement déformé, il n’a pas totalement tord. Mais essayez de justifier cela!

« Je pense qu’il faut ici apporter une certaine nuance… J’imagine qu’on peut appeler cela de l’égocentrisme, oui… Personnellement, je pense qu’il s’agit plutôt d’instinct de survie. » La musicienne prend une pause, tentant de mettre de l’ordre dans ses propres idées.. parce qu’honnêtement, en cet instant précis, elle rame fort pour tenter de justifier ces précédentes paroles! La vérité, c’est que du point de vue d’Evan, elle ne peut que lui accorder qu’il s’agit ici d’égocentrisme. Mais d’un autre côté, entendons-nous que c’est du n’importe quoi… « Je veux dire, si avoir envie de faire avancer ma carrière et de tout mettre en œuvre pour ce faire est de l’égocentrisme, je plaide totalement coupable, en effet. » Jackie hausse les épaules, le plus simplement du monde. Non, elle n’a pas honte d’avoir de l’ambition et de croire en elle. « Par contre, je ne pense que de tendre la main vers un artiste soit un geste narcissique, même si cela est fait dans un but intéressé. J’aurais pu tout simplement apprécier la musique de Jude et ne rien faire du tout pour l’aider! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Lun 10 Oct - 11:17

    Spoiler:
     

    Touché ? Mais bien sûr qu’Evan avait touché, avait fait mouche ! Bien évidemment, après avoir gardé un air on ne peut plus sérieux face à la franche hilarité de Jackie, il offrit un profond sourire à son hôte, comme s’il venait se complaire de l’avoir mise quelque peu sur la sellette. Ne nous égarons pas, le présentateur savait que dans la vie privée, mademoiselle Williams savait faire preuve de franchise et assumer sans se retourner. La seule différence, c’est que dans ladite vie privée, elle ne devait pas faire face à l’ensemble de son public dès qu’elle réagissait d’une quelconque manière ou qu’importe ce qu’elle pouvait dire. Personne ne la passait au crible comme c’était précisément le cas. Alors ? Serait-elle prête à respecter cette logique ou bien serait-elle suffisamment égocentrique au point de se rendre hypocrite aux yeux de tous pour protéger sa fameuse image de célébrité, de chanteuse reconnue ? D’une autre façon, Evan voulait simplement voir s’il pourrait être satisfait ou déçu du comportement de son ‘amie’ de décadence, si on peut dire cela comme ça, mais ce serait un point à aborder par la suite, pas directement dans l’immédiat. On avait encore un peu le temps pour ça !

    « Et on accorde ce premier point à Jackie Williams mesdames et messieurs !! »

    Leva-t-il sa main de manière triomphante après la réponse apportée par son hôte. Sous ce geste, l’ensemble du public suivi ce mouvement sous une salve d’applaudissements entièrement destiné à l’attention de l’artiste. Si passé pour un abruti, être pris sous une facette totalement honteuse et détestable faisait partie du jeu, McCole savait se montrer bon joueur lorsque ses invités ne se voilaient pas trop la face. Elle s’était bien démerdée dans la conception de sa réponse, il devait l’avouer. L’honnêteté mérite toujours une récompense d’ailleurs, quoiqu’on en dise !

    « Bien. Maintenant, nous connaissons tous la face visible de l’iceberg ! L’artiste protégée d’Owen Campbell, le succès d’un premier album avec une foule de projets d’ores et déjà en préparation. Mais qu’en est-il de la véritable Jackie ? Qu’en est-il de la femme ? »

    Reprit-il en portant ses propos par une petite gestuelle de ses mains, sans jamais relâcher le regard de la demoiselle. Sa question n’attendait pas une réponse dans la seconde même car, en réalité, cette dernière n’était pas encore totalement terminée.

    « En effet, vous avez entamé votre vie à Londres sans trop de difficultés dirons-nous mais, vous êtes bien loin de votre passé, de votre Australie natale… Autrement dit, comment se passait votre vie là-bas ? Quel a été votre enfance ? Rassurez-vous, vous pouvez tout me confier ! »

    Sa manière de conclure avait quelque chose de suspicieux, un peu de telle façon à ce que l’on comprenne par-là : ‘dis en un maximum si tu ne veux pas que je m’en charge !’
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Lun 17 Oct - 12:32

Son enfance... cela représente un sujet extrêmement délicat pour Jackie, un truc qu’elle déteste aborder. Peu de gens sont au courant des épreuves qu’elle a dû vivre durant sa jeunesse, et elle n’a pas tant envie d’étaler ces détails de sa vie personnelle face au public, tant celui qui se trouve présentement dans la salle que celui qui regarde l’émission. Ce sont des secrets qu’elle voudrait bien garder assez jalousement… Mais le sourire étampé sur le visage d’Evan fait rapidement comprendre à Jackie que ce ne sera pas nécessairement chose possible. Espace d’une seconde, elle a juste envie de refuser de répondre à la question, quitte à quitter le studio. Sauf qu’il s’agirait là d’un manque de professionnalisme, après tout si elle a accepté de venir en tant qu’invitée à cette émission, elle doit jouer le jeu jusqu’au bout! Elle espère simplement qu’Evan saura à son tour faire preuve du même professionnalisme…

« Je n’ai pas eu une enfance facile, honnêtement. Mon père est décédé lorsque j’étais très jeune, et ma mère n’a jamais réellement été la même après son départ. J’ai un peu dû me débrouiller toute seule pour m’en sortir… » Évidemment, la seule chose à laquelle Jackie songe présentement, c’est LA partie de son enfance qui l’a le plus traumatisée : ses rencontres avec ce fichu prof pervers. Mais elle ne veut absolument pas aborder ce sujet… Absolument pas. « Il n’y a pas vraiment d’histoire passionnante quant à ma vie d’avant. Je suis partie de la maison assez jeune, j’ai vécu dans un minuscule appartement avec une amie, rien de bien fabuleux. Les études ne m’attiraient pas, alors je consacrais tout mon temps à la musique. Jour et nuit! Ma coloc adorait cela… », dit-elle en apportant une touche de sarcasme sur cette dernière phrase. Jackie n’a jamais réellement su respecter le besoin de silence des gens : lorsqu’elle se sent inspirée, elle doit créer dans l’immédiat. « Mais vraiment, c’est une époque dont je ne suis pas tant fière. J’ai commis beaucoup d’erreurs, le genre d’erreur qu’une jeune fille sans ressource doit faire pour trouver qui elle est et qui elle veut devenir. Mais j’ai vraiment tourné la page en venant vivre ici. Je ne nie pas la personne que j’étais autrefois, mais je me plais à songer que je suis une version améliorée! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams Jeu 27 Oct - 21:34

    La sincérité, l’honnêteté, celle de reconnaître que nous avons fait des erreurs et que ces dernières peuvent continuer de nous poursuivre d’une façon ou d’une autre. Quelque part, Evan avait presque envie de regretter que Jackie soit aussi claire et directe quant à ses informations. Il n’y avait pas le plaisir de creuser, d’aller chercher plus loin, de fouiller lui-même sous la malice de certaines phrases et d’autres propos perçants dont il avait tellement le secret. Malheureusement, le plus intéressant n’était pas à l’ordre du jour pour lui. Son côté grande gueule et sa franchise au sein de cette émission ne lui avait pas toujours amené des louanges. Quelques procès d’attention ou de plainte pour diffamation ou conduite inappropriée résonnaient dangereusement dans les tiroirs secrets de sa carrière. D’ailleurs, quelques personnes de l’opinion publique n’avaient guère apprécié son comportement durant la précédente émission et sur sa façon de remettre en cause le côté professionnel de Seth Jacob Smith. Voilà pourquoi les patrons de la chaîne lui avait imposé un contrat de bonne conduite et de confidentialité envers ses invités. Et manque de chance pour lui, il eut fallu que cette première se fasse avec Jackie. Dire qu’il aurait pu aborder tellement de choses supplémentaires sans cela…

    Hochant de la tête aux propos de l’artiste sans la quitter du regard, il cherchait d’ores et déjà sa façon d’amener la fin tout en respectant ledit contrat. Ca fourmillait dans sa tête, c’était tellement tentant d’aborder d’autres points sensibles découlant de cette simple enfance. Et là, miracle messieurs dames puisque le grand Evan McCole s’apprêtait à reprendre la parole tout en faisant preuve de retenue ! Et, en toute sincérité, on peut dire que cela était loin d’arriver tous les jours. Un petit sourire étira ses lèvres sous les conclusions de la musicienne. Il était tant d’amener l’entrevue à sa fin, à son grand regret.

    « Une enfance difficile mais dont vous êtes sortie plus forte, et plus grande. Et, ce… »

    Bien que s’adressant dans un premier temps à son invitée, il se retourna face caméra afin de s’adresser tant au public présent dans la salle qu’à tous ceux le suivant derrière leurs écrans de télévision.

    « …comme bon nombre d’artistes. Les plus grands d’entre eux sont toujours ceux qui ont eu un vécu délicat et on ne peut plus difficile. La mélancolie, le drame et les épreuves sont la plus grande des sources d’inspiration ! C’est ce qu’il permet de mettre l’émotion, la profondeur et la richesse de tous ses morceaux qui nous font vibrer et que nous idolâtrons. »

    Il se retourna alors de nouveau vers Jackie et fit signe à l’un de ses assistants en backstage qui apparut et disparu dans la seconde même, le temps de donner une guitare à Evan. Sans se faire prier, ce dernier l’apporta à Jackie avant de s’éloigner de quelques pas.

    « Et c’est en cet honneur que nous nous quittons sur la chanson de notre invitée, Jackie Williams et son Little Birds ! Bonsoir ! »





    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Emission n°2 : Jackie Williams

Revenir en haut Aller en bas

Emission n°2 : Jackie Williams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: Archives-