//
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Revival Rock

When passion rules the game. I ain´t got no control, when my heart´s in flames.

Partagez|

Emission N°3 : Eden Holly Stevenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Ven 10 Fév - 18:12


    Crédits : tumblr

    BBC, TUESDAY – 07 :00 PM
    Rappel du principe de l'émission

    Le jingle vient de se terminer, l’image de votre téléviseur laisse un montage audiovisuel céder sa place à l’apparition d’un plateau scintillant et flamboyant. Un travelling offre une large vision du public présent et se perdant dans une montagne d’applaudissements.
    Braquage, zoom sur celui qu’ils attendent tous. Une main levée en guise de salut à l’ensemble des personnes présentes et aux personnes se trouvant de l’autre côté de leur téléviseur, Evan arbore un sourire léger et suffisant. Simple et classe à la fois, l’animateur apparait dans un simple jeans accompagné d’une chemise et d’un blazer traditionnel. Le show commence, il va pouvoir s’exprimer une nouvelle fois pour le meilleur… et surtout comme pour le pire !
    L’émission est lancée, les spots lumineux cessent de graviter dans tous les sens et la lumière principale se braque sur notre hôte du jour. Attention, 3, 2, 1… Et ACTION !

    « Evan is Watching You ! »

    S’écria-t-il après s’être arrêté sur la scène, levant l’un de ses bras dans un geste vif et encourageant vers le public qui se laissa aller à une nouvelle salve de cris et d’applaudissements. L’émission démarrait sous de bonnes augures ! L’ambiance se voulait chaude, chaleureuse, peut-être même plus forte qu’à l’accoutumée. A croire que les quelques problèmes juridiques que connaissait Evan actuellement ne faisait que renforcer sa cote de popularité !
    Lesdits problèmes ? L’animateur n’y pensa pas, n’y pensa plus ! Sur ce plateau, il était dans son monde, dans sa réalité, dans un univers coupé du reste du monde pendant toute la durée de l’émission. Il était le seul maître à bord, le commandant fier et arrogant d’un équipage dont il usait à volonté et, surtout, selon sa propre volonté. Mais ce n’est pas d’un équipage dont il se voulait réellement maître ce soir, mais bien d’un nouvel invité… Pour le meilleur comme pour le pire pour ce même invité !

    « Oui, bonsoir à toutes et à tous ! Malgré quelques détracteurs, votre émission préférée continue sa longue route sur les antennes avec toujours plus de vérité, toujours plus de scandales et toujours plus de polémique. Comme vous en avez désormais l’habitude, au diable la bienséance et les interdits puisque tout sera bravé au nom de la révélation ! »

    Entonna-t-il en parcourant son plateau de long en large, à l’image d’un lion tournant dans sa cage, trépignant d’impatience, prêt à sortir les crocs. Des crocs qu’il se devrait toutefois de modérer par cet accord dument signé juste avant le lancement de son show. Cela dit, comme le pensait continuellement Evan, qui vivra verra ! Après tout, nul ne sait quelle tournure peuvent prendre les discussions sur le plateau, contrat de confidentialité ou non !

    « Et, en parlant de révélations, notre invité de ce jour pourra certainement nourrir suffisamment notre soif incessante de secrets. Devenue un symbole même de l’univers du grand écran dans le paysage londonien et mondial, celle que je vais avoir le plaisir d’accueillir baigne dans un climat de mystère et de mélancolie sans nul autre pareil. Aussi discrète dans la vie publique que ses personnages à l’écran, aussi étrange et larmoyante, elle a toutefois accepté de se prêter au jeu et de venir partager avec nous quelques-uns de ses plus grands secrets ! »

    Il prit une petite pause, ayant pris soin de s’avancer vers l’arrière du plateau prêt à accueillir son invité en question, demeurant détenteur de ce sourire plus commercial que sincère par ailleurs.

    « Mesdames et messieurs, l’héroïne du désormais célèbre ‘Crying Destiny’ et la plus inaccessible actrice du paysage anglais, voici Lady Eden Holly Stevenson !!! »

    Alors que la ravissante blonde fit son apparition sur le plateau, Evan l’accueillit d’une chaleureuse poignée de main avant de l’invité d’un geste du bras à s’avancer vers le fauteuil qui lui était d’ores et déjà réservé. Marchant à ses côtés, il prit soin de veiller à ce qu’elle soit bien installée pour finalement s’éloigné de quelques pas, venant prendre sa place d’interviewer qu’il ne quitterait certainement pas de si tôt.

    « Alors Eden, avant toute chose, bonsoir ! Bonsoir et merci d’avoir pu vous libérer afin d’être parmi nous. Car, pour ceux qui l'ignorent encore, vous n’avez pas arrêté un seul instant depuis votre retour d’Australie et terminer d’ailleurs cette longue course effreinée avec la promotion actuelle de votre nouveau film : Million Miles Away ! Une aventure qui se termine, une aventure qui signe la fin d’un nouveau chapitre cinématographique… Votre bilan ? Une expérience positive ou que vous regrettez ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Truth Is A Whisper
Messages : 4712
Crédits : Tumblr/Livejournal
Lets Talk About Love : no love no pain no dream no blame
Playlist : Keane - Under The Iron Sea (Album), Keane - Strangeland (Album), Coldplay - Speed Of Sound, Black Stones - Only Happy When It Rains, The Goo Goo Dolls - Big Machine, Travis - My Eyes + Side, NIN - Hurt, Heiress - Sober, Owen Campbell - The Line/Open Invitation, Linkin Park - Burn It Down, One Republic - Secrets, Amy Winehouse - Back To Black
Mood : Calm

Tell Us
Relationship:
Age du personnage: 26 ans
Proposition de sujet : /

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Sam 11 Fév - 11:01

    Quelques fois, si ce n’est de plus en plus souvent, Eden a du mal à comprendre certaines décisions que prenait son agent. Il avait par moment la manie de conclure les choses sans l’aviser, ni prendre en compte son avis. Il lui arrivait parfois de le convaincre d’aller rompre un contrat, une parole donnée ou une promesse faite. Mais la plupart du temps, elle s’y pliait, sachant pertinemment qu’avec son genre de métier, il se doit à un moment donné de s’adapter à quelque chose qu’on ne désire pas. Le jour où il lui annonça qu’il a pu négocier pour une invitation à l’émission d’Evan McCole, Miss Stevenson crut entendre l’annonce de l’apocalypse. Elle, dans ce show là ? Mais qu’est ce qu’il lui avait bien pu lui passer par la tête ? Il n y a rien d’étonnant dans le fait que la jeune femme n’est aucunement friand de ce genre de divertissements, c’est même tout ce qu’elle ne supporte pas. La plupart des invités ayant faits un passage là-bas l’ont regretté, à quelques exceptions bien évidemment. Cependant, elle ne se sentait pas posséder l’étoffe pour pouvoir contrer des questions indiscrètes comme il le faut, sans oublier qu’elle n’était pas une bavarde, et elle comme l’animateur et le public risqueraient d’être frustrés ou déçus. Mais Josh, son agent la rassura, lui disant qu’il avait touché un mot à l’animateur sur certains détails…Mais quels détails se demandait-elle sans avoir de réponse. En chemin à l’arrivée du jour j, Miss Stevenson stressait et avait cette terrible envie de se permettre une fois dans son existence « un caprice » et quitter le véhicule en proclamant qu’elle n’ira pas tout bien réfléchi. Étant donné que ce n’est tellement pas son genre, elle se laissait aller tout droit vers la gueule du loup dans un silence quasi religieux. Dans les coulisses, durant la séance maquillage, elle alimentait sa confiance par celle transmise par son agent. Toujours debout droit et sur de lui. Elle le regardait à travers le miroir en tentant de se donner ce qu’il faut pour paraitre la plus sereine qui soit, et ne rien craindre, se sentant capable de répondre à tout…mais à sa façon. Maquillage fait et cheveux tombant sur ses épaules, c’est sous un tailleur noir très classe signé Chanel qu’elle fit son entrée sur le plateau, saluant le public et serrant la main d’Evan sur un sourire. Elle n’avait pas de sourire hypocrite, mais quelque chose lui disait que celui de l’animateur peut bien en être un…Ce n’était pas le moment de se bourrer le crane avec ces pensées. Professionnelle, elle savait l’être et c’est exactement ce qu’elle comptait faire. Bien installée sur ce fauteuil, elle porta toute son attention sur l’animateur et sa question, après avoir répondu à son bonsoir et s’apprêtant à lui répondre…

    « Eh bien, le fait d’avoir tourné en Australie durant des mois, puis enchainé directement sur un tournage à 100% britannique a été une expérience très enrichissante. Le premier avait des allures de vacances même si ce fut un tournage éprouvant, tandis que le second a été un retour aux sources. » Dit-elle, enchainant une seconde plus tard. « Million Miles Away a été une opportunité pour moi de pouvoir tourner sous la direction d’un jeune réalisateur brillant, de rejouer avec un vieil partenaire de théâtre, mais aussi de me lancer dans la production… Avec tout ça, le bilan est très bon.»

_________________
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Red sky turning round, black rain falling down
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough
    Sandstorm cuts your skin, Black Kites circling
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Dim 12 Fév - 20:33

    En règles générales, c’était Evan lui-même qui choisissait les invités de son émission, que cela soit en fonction des disponibilités des uns, de la non-réponse de certains et du refus des autres. C’était lui-même qui décidait que telle célébrité devait pointer le bout de son nez sur le plateau afin d’être cernée de questions et torturée de sa malice. Eden Holly Stevenson faisait partie de ces personnes de l’univers du ‘star-people’ qu’Evan avait eu longuement en vue depuis des semaines et des mois. Une actrice discrète, perçant dans un rôle relativement touchant et convaincant, construisant un avenir professionnel aussi secret que celui de sa vie intime. Autrement dit, la candidate purement idéale ! Mais, bien malgré lui, l’agent de la belle ne lui accorda jamais une réponse favorable, jamais un seul et unique oui… De ce fait, vous imaginez bien sa surprise lorsque ce dernier le contacta pour donner son accord sous quelques petites recommandations et entraves directrices. Quelles que puissent être ces dernières, l’animateur n’avait eu que pour réaction de donner un très grand oui, se sentant d’ores et déjà victorieux de son entretien avec la belle et mystérieuse actrice.

    Bien sûr, il est important de réaliser sagement ses devoirs une fois que l’on prépare une émission. Evan McCole pourrait vous encourager à la simple recherche d’informations mais c’était loin de convenir dans l’esprit de ce show d’une telle envergure qui l’avait créé. Effectivement, dans sa position, il était très important que les faits n’aient aucun secret pour lui, que tout lui soit révélé, que tout se veuille découvert. Cela dit, sur le côté, il se devait également d’étudier le comportement de son invité, tant dans sa vie en générale que dans sa relation vis-à-vis de la presse. Et, autant dire que la réputation d’Eden, de ses silences et de ses courtes réponses n’étaient pas réellement de meilleure augure pour que le show maintienne une intensité habituelle. Ou, en tout cas, pour y parvenir, il était important qu’Evan se donne à deux cent pour cent, histoire de ne décevoir personne. Telle était sa tâche en tant que créateur, présentateur et animateur de ladite émission ! Néanmoins, qu’il se rassure ! Après tout, elle se voulait agréablement surprenante à développer autant de mots pour sa première réponse. Lui qui imaginait déjà une interview chaotique se limitant à deux ou trois mots alignés, sans plus…

    « Un tournage éprouvant en ce qui concerne l’Australie mais qui vous aura toutefois valu les salutations de la critique ! Il parait même que ce cher Gavin tient énormément à votre présence sur un futur projet… Pourriez-vous nous en dire d’avantage ? Rumeur ou vérité ? »

    Entama-t-il dans un premier lieu avant de rebondir sur l’épisode de ce nouveau film. Après tout, ce n’était pas la première fois que Million Miles Away était évoqué sur le plateau de l’émission et, si Eden était en partie là, cela était bien pour faire la promo’ de ce nouveau ‘chef d’œuvre’ cinématographique, non ?

    « Avec cette nouvelle fiction, vous figurez une fois de plus sous les feux de la rampe. Les journaux, principalement spécialisé dans le monde du cinéma, ne semble avoir que votre nom au bout de leur stylo… Comment le vivez-vous ? Comment réussit-on à gérer une telle célébrité avec une attitude que beaucoup qualifie, et nous y reviendrons, de solitaire ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Truth Is A Whisper
Messages : 4712
Crédits : Tumblr/Livejournal
Lets Talk About Love : no love no pain no dream no blame
Playlist : Keane - Under The Iron Sea (Album), Keane - Strangeland (Album), Coldplay - Speed Of Sound, Black Stones - Only Happy When It Rains, The Goo Goo Dolls - Big Machine, Travis - My Eyes + Side, NIN - Hurt, Heiress - Sober, Owen Campbell - The Line/Open Invitation, Linkin Park - Burn It Down, One Republic - Secrets, Amy Winehouse - Back To Black
Mood : Calm

Tell Us
Relationship:
Age du personnage: 26 ans
Proposition de sujet : /

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Mar 14 Fév - 15:17

    Eden ignorait pourquoi Josh avait fini par accepter et lui glisser dans son programme une participation à une émission de ce calibre. Il connaissait après tout très bien Eden, et bien souvent, il fait les meilleurs choix pour elle, même si l’actrice ne le perçoit pas tout de suite de cette façon. Seulement cette fois, elle ne comprenait vraiment pas ce qu’il visait. Et si ce n’est sa capacité de persuasion, elle aurait émit un non catégorique qu’importe l’objectif fixé. Ce qui lui permettait habituellement d’évacuer le stresse pendant des talk-shows (Bon, très rares la concernant, plus à l’aise sur les interviews hors caméras), c’est de faire abstraction de ce qui l’entoure. Lumières, public, techniciens, c’est comme lorsqu’elle se met dans la peau d’un personnage. Il n y a rien qui existe d’autre que la situation actuelle et les mots reçus et donnés. Le reste importe que très peu. Et l’avantage qu’elle possède, c’est que son apparence naturelle ne la trahit jamais. Les expressions avec elles ne sont explicites que sur un tournage et en jouant un rôle. Le reste du temps, elle n’est que la jeune femme peu expressive, bien qu’oralement, elle savait faire les efforts nécessaires afin de tenir un échange comme il se doit. En résumé, elle ne fait appel à rien d’autre qu’à son aspect professionnel.

    La particularité du tournage en Australie, se présente sur le fait qu’elle a tenu un rôle qu’elle n’avait encore jamais joué : une pure bimbo enchainant les frasques et causant bien des soucis sans même s’en rendre compte. Une vraie bouffée d’air frai pour elle qui avait l’habitude de tenir des rôles aux psychologies bien plus travaillés. Mais elle devait admettre que faire la bimbo, est loin bien d’être un rôle facile à jouer. « Pour l’instant, il n y a aucun autre projet en cours avec Gavin. » Répondit-elle simplement, prenant soin de ne pas entrer dans les détails. Elle ne niait la moindre chose, ni en confirmait une autre. Si Gavin l’avait bel et bien contacté, le sujet de ce contact ne regard personne d’autre qu’elle actuellement. Son regard bascule sur la fiche posée sur le genou d’Evan. Elle ne cherchait pas à savoir ce qu’il y avait d’écrit, c’est impossible de le voir d’ici. Eden se donnait seulement à une pause d’observation, un trait dominant chez elle qu’importe le contexte. A croire que ce soir, Evan n’est pas le seul à analyser le comportement de son vis-à-vis. « Il n y a pas de célébrité à gérer étant donné que ma réussite tient davantage à du bouche-à-oreille qu’à une présence médiatique permanente. Bien sur, lorsqu’un film sort, les critiques se penchent sur mon cas…Mais je n’ai jamais ressenti de pression ou quelque chose du genre. Pour le reste, c’est une question d’adaptation. » Dit-elle honnêtement en gardant son regard posé sur l'animateur.

_________________
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Red sky turning round, black rain falling down
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough
    Sandstorm cuts your skin, Black Kites circling
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Dim 19 Fév - 16:40

    En réalité, Evan n’avait guère l’envie de savoir le pourquoi du comment quant au revirement de situation, au changement de situation propice à la participation d’Eden. Tant qu’elle était présente, tel était le plus important. Observateur, notre cher ami au regard d’ébène semblait détaillait d’avantage l’actrice que ses autres invités. La raison ? Sans doute parce qu’il était tellement plus aisé de trouver des photos, des interviews et des entretiens d’autres célébrités alors que, dans son cas, autant dire qu’on ne pouvait la voir que durant ses films et rien d’autre. Alors oui, il détaillait son corps, l’ensemble de ses courbes et l’expression indirecte de ces dernières. Il se faisait un malin plaisir à la fixer de son regard transcendant, cherchant la vérité, cherchant la révélation ou encore la faille qui pourrait trahir une partie de sa personne et, ce, quelle que soit ladite partie concernée. Il lui faudrait certainement cela, d’autant plus que son enthousiasme en prit un sacré coup lorsque la ferveur de l’actrice se mua en une simple réponse, certes claire, mais très peu constructive sur le plan journalistique. Paradoxe de cet univers professionnel à n’en point douter, il était effectivement très amusant de remarquer que les articles de journaux avaient pour but d’être le plus bref et le plus concis possibles alors que, une fois dans le cadre de l’interview ou du talk-show, l’on partait à la fois en quête de réponse mais, également, en quête d’une certaine forme de remplissage. Cela était destiné à entretenir la ‘forme’ de l’émission ou de l’article en quelque sorte. Il fallait un véritable échange ! Reste à voir si elle avait le calibre de pouvoir offrir cela à notre présentateur.

    « Ne trouvez pas cela un tant soit peu prétentieux de ne pas vouloir parler de célébrité ? Après tout, vous ne pouvez nier que, malgré votre discrétion, vous avez été élevé à un certain rang de représentation, un peu comme une icône pour vos plus grands fans notamment. A moins que ce soit une recherche de fausse humilité ? »

    S’enquit-il avec une certaine malice qu’il ne dissimulait en aucune façon. Tout psychologue que l’on puisse être, il était souvent évident de constater que durant une émission qu’Evan n’était en réalité qu’un simple livre ouvert dans lequel on pouvait se permettre de lire à profusion. Le seul point déstabilisant, c’est que cela s’apparentait à une histoire, à un roman décousu de sens et de suite logique, ne renforçant d’avantage que la surprise pouvant se retrouver à chaque nouvelle page tournée. C’était une forme d’imprévisibilité n’en n’étant pas réellement une. Ainsi fallait-il être capable de composer et de gérer avec cela.

    « En parlant d’adaptation, comment se passe votre adaptation au niveau de vos rôles ? Je me permets cette question car, de votre entourage, on met régulièrement en avant le peu de différence existant entre vos personnages, et particulièrement votre rôle dans Crying Destiny, et votre véritable existence. Alors, mademoiselle Stevenson se veut-elle autant en détresse et dans l’incompréhension fatale et malheureuse du monde ou bien cerne-t-elle simplement le caractère de ses personnages avec une grande efficacité ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Truth Is A Whisper
Messages : 4712
Crédits : Tumblr/Livejournal
Lets Talk About Love : no love no pain no dream no blame
Playlist : Keane - Under The Iron Sea (Album), Keane - Strangeland (Album), Coldplay - Speed Of Sound, Black Stones - Only Happy When It Rains, The Goo Goo Dolls - Big Machine, Travis - My Eyes + Side, NIN - Hurt, Heiress - Sober, Owen Campbell - The Line/Open Invitation, Linkin Park - Burn It Down, One Republic - Secrets, Amy Winehouse - Back To Black
Mood : Calm

Tell Us
Relationship:
Age du personnage: 26 ans
Proposition de sujet : /

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Mar 21 Fév - 13:34

    Et voilà, nous y sommes ! Evan commençait à jouer sur les mots en les faisant tourner à sa sauce afin de formuler des questions censées mettre son interlocuteur mal à l’aise. Josh lui avait donné une seule consigne, un unique conseil : reste toi-même quoi qu’il puisse te poser comme question ! Eden l’avait longuement regardé sous scepticisme lorsqu’il avait tenu ce discours envers elle. A croire qu’il avait pris des dispositions, mais que cela ne voulait en rien dire que le show serait à l’abri d’un « malentendu » si l’on peut dire cela de cette manière. Sans dévier son regard, ce n’était pas la peur qui la gagnait, mais une certaine forme de stress qui augmentait. De toute évidence, son inertie et ses expressions neutres qu’elle tient naturellement ne laissaient personne pouvoir percevoir cela, à moins de la connaitre bien, ce qui n’est pas le cas du présentateur. « Je crois que n’avez pas saisi ma réponse comme il se devait, je n’ai pas parlé d’une inexistence sur le terme de la célébrité, j’ai dit qu’il n y avait pas de célébrité à gérer, dans le sens ou cette dernière n’est ni étouffante, ni ingérable. » Répondit-elle en tout calme et tout naturel, enchainant sur sa remarque. « Quant à la prétention, c’est clairement de votre domaine, et non du mien…Ne soyez pas modeste. » Ce qu’il y avait de parfois agaçant avec Eden, c’est le fait que son visage ne laisse rien filtrer, et à part pour quelques sourires, c’est une même expression qui se tient sur ses traits. Bien que son regard soit assez expressif, il est encore difficile de dire sur quel véritable état furent données ses réponses.

    Sur la question suivante cependant, un léger arc sur le sourcil droit s’était permis une petite et brève apparition. Certes, elle jouait des personnages plongés dans des souffrances psychologies, mais aucun d’eux n’avait les mêmes souffrances que l’autre, et aucun ne lui ressemblait véritablement. « Vos propos me poussent à croire que Crying Destiny est l’unique film dans lequel j’apparais que vous avez vu. Il est certain que j’ai été davantage sollicité pour des films à trait psychologiques et ainsi des personnages allant dans ce sens, mais aucun ne ressemble à un autre…Et quant à ma propos ressemblance avec le rôle que je tiens sur ce film que vous citez tant de fois, je me permets de vous poser une question à mon tour : qu’est ce qui vous fait dire que cela ressemble à ma propre existence ? La connaissez-vous seulement ? » Aucune agressivité, mais une neutralité presque…chiante ! C’est comme si elle était là pour débattre tranquillement d’un sujet comme un autre…

_________________
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Red sky turning round, black rain falling down
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough
    Sandstorm cuts your skin, Black Kites circling
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Ven 24 Fév - 22:37

    Voyons, voyons ! Jouez sur les mots est une très grande spécialité de notre très cher Evan, c’est même cela qui lui a permis de construire la notoriété et la malice de son personnage et de son émission. Jouez sur les mots était le chemin initial vers le quiproquo, vers ce qui ‘dérange’ et peut déplaire. Le chemin initial vers ce que recherchait le public, vers ce que désiraient les lois de l’audimat, purement et simplement. Tout dépendait par la suite de voir comment se dépatouillerait son interlocuteur, comment ce dernier prendrait ou non la mouche. Aurait-il le sens de la bonne réplique ? S’énerverait-il ? Dans l’intérêt de l’émission, nous ne pouvions que le souhaiter bien évidemment. Mais Evan n’est pas crédule, une personnalité du gabarit d’Eden aurait très certainement besoin de plus qu’un simple jeu sur le sens de ses paroles, d’une seule de ses réponses pour la faire sortir de ses gonds. Pour tout vous dire, il n’était même pas certain de pouvoir y arriver. De bonne ou de mauvais augure ? Eh bien, essayons simplement de se dire que s’il ne voulait pas rester sur un ‘échec’, il lui faudrait trouver un autre angle d’attaque ou, tout simplement, un autre objectif. Le tout ? C’était de trouver le terrain qui gêne, la pente glissante, ce qui blessait profondément. Jouer sur le propre terrain de jeu de l’adversaire afin que ce dernier montre son véritable visage… Mais, ledit-il terrain n’était-il pas scellé par un fameux contrat de confidentialité dûment signé avant le direct du show… ? Improvisation, quand tu nous tiens !

    « Eh bien il n’en tient qu’à vous d’y répondre de manière plus concise et concrète dès le départ. Quant à la prétention, je dirais que cela est tout simplement l’autre facette naturelle de la célébrité que l’on se doit d’exploiter. Mais libre à chacun de s’enfermer ou non dans sa petite prison de verre… »

    Une autre façon, une manière détournée de placer Eden dans un état de victime par rapport à un état de gagnante en se prenant lui-même comme exemple ? Ce qui est certain, c’est qu’un voile de hument parti du en direction du public et très certainement pas en direction de l’animateur bien évidemment. Cela dit, notre animateur ne trouvait pas cela réellement justifié et demeurait persuadé que son public ne la déstabiliserait pas aussi facilement. Enfin, il ne fallait pas en vouloir au dit public. Ce n’étaient nullement des personnes de métier qui se trouvaient en leur sein ! De toute façon, ce ne sont pas ses fans qui lui amènent satisfaction mais bien la question que pose Eden envers l’animateur. Oui, Evan a presque envie de jubiler lorsqu’elle se tourne vers lui, en tentant de le prendre à revers. Il peut être égocentrique, il peut être immoral, il peut même être inhumain mais, ce qui est sûr et certain, c’est qu’Evan McCole est quelqu’un qui prend soin de bien faire ses devoirs !

    « Je me permets de citer principalement ce film étant donné qu’il est le phare même de votre succès et que beaucoup de critiques le prennent encore en référence, surtout au niveau de votre propre cinématographie… »

    Explique-t-il le plus simplement et le plus naturellement du monde, avant de jeter un regard absent en direction du public, l’air de rien. Il laisse passer une petite pause de quelques secondes avant d’enchainer directement avec un ton calme, pour ainsi dire neutre, mais profondément animé d’une très fine malice.

    « Maintenant, en ce qui concerne votre existence, je présume que vous préféreriez taire tous les problèmes familiaux qui ont renforcé votre solitude naturelle ainsi que votre colère et votre tristesse envers ce monde. Tout comme la disparition tragique de ces derniers, qui n’a certainement pas du aider dans votre épanouissement personnel. Au même titre que les nombreuses rancoeurs refoulées et autres colères que vous n’avez jamais appris à exprimer je présume ? »

    Oui, il s’était renseigné et son équipe avait fait du très bon travail. Le plus ironique dans l’histoire, c’est qu’ils auraient pu se connaître, se côtoyer dans le fin fond de cette Ecosse natale qu’ils partageaient tous les deux. Et si… Mais non !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Truth Is A Whisper
Messages : 4712
Crédits : Tumblr/Livejournal
Lets Talk About Love : no love no pain no dream no blame
Playlist : Keane - Under The Iron Sea (Album), Keane - Strangeland (Album), Coldplay - Speed Of Sound, Black Stones - Only Happy When It Rains, The Goo Goo Dolls - Big Machine, Travis - My Eyes + Side, NIN - Hurt, Heiress - Sober, Owen Campbell - The Line/Open Invitation, Linkin Park - Burn It Down, One Republic - Secrets, Amy Winehouse - Back To Black
Mood : Calm

Tell Us
Relationship:
Age du personnage: 26 ans
Proposition de sujet : /

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Mer 29 Fév - 17:55

Spoiler:
 

    « Il n’en tient tout autant qu’à vous de bien ouvrir les oreilles et ne pas tourner les mots comme il vous plait. Sans doute, comme il est libre à certains d’incarner si bien les ordures dans la vie courante… » De façon générale ou visant tout particulièrement Evan ? Contrairement à ce dernier, elle n’était pas ici pour juger, mais encore moins pour se faire juger par un espèce de requin qui ne semble avoir aucun autre talent que sa langue pendue…Enfin, si l’on peut vraiment nommer ceci un talent. Pas de mimiques, pas d’expressions, rien dans ce qu’elle était n’exprimait la moindre émotion ou ressentie, il n y avait que des mots, et chacun pouvait bien les interpréter comme il le souhaitait. A dire vrai, l’actrice se demandait surtout ce qu’elle pouvait bien faire ici ? Une question qui la pousse encore et toujours à chercher ce qui a pu motiver Josh de dire oui à ce show ? Elle n’est tout simplement pas à sa place. Elle ne désirait pas poursuivre sur le film qu’il citait, à quoi bon ? Al Pacino a bien joué dans Scarface, et marqué les esprits principalement par ce film. Alors s’il en est ainsi pour Eden et qu’on continuera à parler d’elle avec Crying Destiny, qu’il en soit ainsi, mais inutile de résumer sa carrière à un seul film, aucun journaliste n’est digne d’innover dans ce milieu ?

    L’action suivant était tout simplement un irrespect total ! Elle aurait dit visionné davantage d’émission de cet Evan avant de ne mettre les pies ici. Pourtant, pas une seconde elle n’exprima le moindre signe de déstabilisation. Répondant du tac-au-tac. « Je présume que pour parler aussi bien d’un sujet que vous ignorez, vous devez vous inspirer de votre propre vécu et tenter de lancer une pique du genre dans le but de déstabiliser vos invités ? Qui n’a pas eu de problèmes familiaux à un moment dans sa vie ? Et qui n’a pas été un jour en colère contre le monde ? C’est des tranches de vie universelles qu’on trouve en chaque individu… » Répondit-elle le plus simplement.

_________________
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Red sky turning round, black rain falling down
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough
    Sandstorm cuts your skin, Black Kites circling
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Mar 6 Mar - 11:44

Spoiler:
 

    Un point pour la belle blonde ! Oui, si le public pouvait encore réfléchir à la manière d’interpréter ses propos, Evan était d’un bois tellement malicieux et sournois qu’il pouvait reconnaître une attaque implicite à son encontre. Et, même si ce n’est pas ce que recherchait l’actrice, autant dire qu’elle s’y prenait avec brio ! Pour ceux qui commencent à connaître et comprendre l’animateur, ce genre de comportement lui plait. Cela lui plait car, derrière une simplicité évidente, la personne concernée ne se cantonne pas de sortir de ses gonds et de réagir dans tous les sens possibles et imaginables. Je dirais même au contraire qu’Eden sélectionne précieusement la nature de ses attaques, les tournant dans une sauce ‘McColienne’ avec une pointe de subtilité en plus avant de s’exprimer dans un naturel aussi charmant qu’incisif. Et qu’est-ce que cela peut réellement apporter ? Un sentiment, une sensation de respect auprès du présentateur. Une personne qui sait se défendre sans réagir comme un enfant hyperactif est une personne intéressante, gagnant à être connue. Donc, oui, peut-être que l’invité de ce soir devenait à ses yeux d’avantage une femme à part entière qu’une grande blonde écervelée et pleurnicheuse.

    « Touché ! »

    Rétorqua-t-il, en ‘bon joueur’, accompagnant ce propos d’un sourire en coin marquant un peu sa légère petite chute alors que, sous le même instant, le public commença à applaudir doucement en faveur d’Eden cette fois-ci, le temps de quelques secondes fugaces mais toutefois importantes dans le déroulement de cette émission. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’on était capable de voir ça ! Mais, il fallait en revenir à nos moutons car ce cher Evan avait une émission à continuer et toujours de sempiternels mystères à percer. Son regard se porta sur sa fiche, découvrant alors quelques points ‘non abordables’ au sujet d’Eden et qui l’entravèrent quelque peu dans le choix de ses répliques, surtout en ce sujet traitant particulièrement du passé de l’actrice. Saleté de déontologie journalistique… Il fallait y trouver une parade en espérant alors obtenir ce que l’on désirait. Telle est la raison pour laquelle Evan hocha simplement de la tête aux paroles d’Eden, avec un air d’avantage sérieux que irrévérencieux cette fois-ci. Un silence s’en suivit. Un silence de quelques secondes, laissant volontairement ou non un petit sentiment de lourdeur ou de malaise s’installer à la perception du public.

    « Eh bien, vous avez raison ! »

    Rétorqua-t-il finalement, assez brusquement et de manière relativement étonnante, surtout quand une telle déclaration venait de sa bouche. Il s’avança alors vers le fauteuil de son invité et vint s’en asseoir sur l’un des bras (du fauteuil hein xD) avant de poser son regard sur la principale concernée.

    « Sans doute est-ce injuste et quelque présomptueux de ma part de vouloir parler de votre passé...? Mais, je pense qu’en réalité, ce soir le public présent n’attend qu’une chose. Non pas une confession mais d’avantage une confidence. Une confidence sur le cheminement que vous avez pu suivre depuis l’Ecosse. Des confidences sur votre départ pour Londres et les motivations qu’il y avait derrière. Au même titre que ce revirement de carrière en passant du théâtre au cinéma. »

    Il finit alors par se relever, tournant quelque peu sur son plateau avant de venir reprendre sa place initiale, fixant Eden simplement, sans arrière-pensée et sans aucune malice. Juste avec l’interrogation et la dubitation.

    « Des confidences sur vos motivations, vos décisions, vos choix et l’évolution qui a été la vôtre avec, certainement votre lot de bonnes et de mauvaises expériences, cela va sans dire ! La question est alors de savoir quelles confidences seriez-vous prête à faire ce soir, pour nous tous ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Truth Is A Whisper
Messages : 4712
Crédits : Tumblr/Livejournal
Lets Talk About Love : no love no pain no dream no blame
Playlist : Keane - Under The Iron Sea (Album), Keane - Strangeland (Album), Coldplay - Speed Of Sound, Black Stones - Only Happy When It Rains, The Goo Goo Dolls - Big Machine, Travis - My Eyes + Side, NIN - Hurt, Heiress - Sober, Owen Campbell - The Line/Open Invitation, Linkin Park - Burn It Down, One Republic - Secrets, Amy Winehouse - Back To Black
Mood : Calm

Tell Us
Relationship:
Age du personnage: 26 ans
Proposition de sujet : /

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson Mer 14 Mar - 12:47

    Faire une confidence ? En public ? Voilà qui semble être une chose à laquelle Eden s’est très peu exercée, voire même totalement bannit de son quotidien. Le public lui a toujours fait peur d’une certaine façon, bien que paradoxalement, elle est une personnalité qui doit s’y faire au public, aux critiques, aux jugements, à tout ce qui peut se dire sur elle…Comme tout le monde me diriez-vous. Certes, mais plus intensément par son statut d’actrice. Le souci est que les énonciations de faisait naturellement Evan avait une réponse dans laquelle résidait un secret pour chaque étape. Effectivement, si Miss Stevenson avait quitté l’Ecosse, c’est parce que sa mère l’avait voulu, l’écartant du climat catastrophique et violent qui s’instaurait entre ses parents. Les motivations à sa venue à Londres n’avaient rien de professionnelle, elle n’a jamais rêvé d’être actrice, elle pensait bien souvent que cela était venu à elle par la force des choses, que ça s’est imposé et qu’elle a su s’adapter à cet élément, à trouver une forme de liberté en incarnant un personnage qui ne soit pas elle. Son évolution, ses choix ? Elle pourrait lui dire qu’elle se sent bien souvent pathétique et vide. Que son âge reflète une certaine stabilité dans une vie de quiconque, mais que la concernant, elle a le sentiment de vieillir sans pour autant grandir. Grandir, dans le sens d’accomplissement personnel et non professionnel. Il planait comme une note d’hésitation dans les airs. De toutes les questions posées, celle-ci s’avère être la plus déstabilisante et la plus difficile…Car elle la renvoyait vers un bilan d’une vie qu’elle jugeait presque ratée…

    Quelles confidences est-elle prête à faire ? Sans doute aucune, mais faire preuve de silence serait mal placé sans doute dans le contexte d’une émission et cela pourrait laisser place à des doutes chez l’audience. Vraiment, ceci était une véritable colle. « Je ne ferais qu’une seule confidence qui pourrait englobé pas mal de choses… » Se risquait-elle à dire. « Je n’ai jamais voulu être actrice, ma mère m’a poussé au théâtre au collège en Ecosse afin de me sociabiliser, je me suis retrouvée sur le grand écran en ayant été inscrite à un casting par ma tante londonienne…Tout ceci s’est imposé à moi avec un naturel qui ne m’a jamais dérangé, mais guidé…Je peux avouer aujourd’hui que sans cette force des choses qui m’a mené au cinéma, je ne sais pas si j’aurais réussi ailleurs j’en doute même fortement, parfois il faut se laisser aller au courant et faire confiance au hasard, voire au destin comme le nomment certains. »

_________________
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Red sky turning round, black rain falling down
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough
    Sandstorm cuts your skin, Black Kites circling
    If you’ve got love you’d better hope that that’s enough


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Emission N°3 : Eden Holly Stevenson

Revenir en haut Aller en bas

Emission N°3 : Eden Holly Stevenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: Archives-