Revival Rock

When passion rules the game. I ain´t got no control, when my heart´s in flames.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

● Confidences avec Cayden Forbes ●

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Messages : 11
Crédits : Miss Turner
Playlist : //
Mood : //

MessageSujet: ● Confidences avec Cayden Forbes ● Ven 9 Nov - 18:30





INTERVIEW


Confidences avec Cayden Forbes
Qui n’a jamais rêvé d’en apprendre un peu plus sur la star qu’il adore? S’il est passionnant d’apprendre par cœur la biographie de nos idoles et de suivre avec adoration leur carrière, il est parfois intéressant d’en apprendre un peu plus sur le côté, disons, moins artistique. Une toute nouvelle chronique pour vous permettre de connaître davantage la personnalité de vos stars adorées.


Qu’est-ce qui vous a initialement mené vers la musique?
Mon père, sans l’ombre d’un doute. Il était un grand fan de Dylan, des Rolling Stones et des Doors. Il me faisait souvent des balades dans la périphérique de Leeds, et mettait à fond de vieux standards Rock que j’écoutais assidument en l’observant taper sur son volant et fredonner les refrains. Il était lui-même musicien à ses heures perdues. Il m’a transmis son amour pour la musique. A 15 ans, il m’offrait ma première guitare acoustique...Enfin bref. Mon père m’avait montré ma voie en quelques sortes.
Tout le monde connaît l’Artiste, le talentueux Owen Campbell. Comment est-ce d’être à ses côtés, professionnellement parlant?
C’est enrichissant ! Sérieusement, ce mec est un monstre de la musique. Il sait tout faire, il a de la technique sur une tonne d’instruments et il maitrise les ficelles des enregistrements, mixages et tout ce qui se fait sur un studio. On apprend énormément en étant à ses cotés, ne serait-ce qu’en l’observant. Et ce qu’il y a de carrément kiffant avec Owen, c’est qu’il partage tout avec toi quand il s’agit de musique. Je pense que je n’aurais jamais pris tant d’aise et tant de liberté sur ma basse sans son soutien et ses compositions...Il te pousse à évoluer, à explorer, à devenir un meilleur musicien !

Par ailleurs, comment vivez-vous l’annulation de sa tournée? Est-ce que cela mine votre confiance face à votre avenir dans l’industrie musicale?
Pourquoi ? La musique qu’on fait n’appartient pas du tout à ce que vous appelez industrie musicale actuelle. Ça n’a aucun rapport...on sait presque tous aujourd’hui pourquoi la tournée a été annulée. D’un coté, je suis soulagé qu’elle n’ait pas eu lieu. Comme ça, on démontera deux fois plus les routes sur la prochaine !

Supposons que vous n’auriez pas réussi à percer. Quelle aurait été votre seconde option pour votre métier?
Oh, tu me poses une colle là, j’en ai pas la moindre idée ! En fait, en quittant Leeds pour Londres, je m’étais inscrit à la Fac, en chimie industrielle...un truc de fous, j’ai laissé tomber au bout d’un semestre pour chanter dans le métro et dans la rue...Je crois que j’aurais continué à être un chanteur de rue qui se bat encore pour percer.

Et votre plus grande peur est?
Mourir bêtement du style se prendre une balle perdue, se faire écraser par un crétin qui aura bruler un feu rouge dans ce genre la quoi...




Qu’est-ce qui joue sur votre ipod en ce moment?
J'écoute pas mal de le dernier Bloc Party en ce moment, le son est complexe et brute, c'est excellent. Jack White et son talent. Everything Everything, The Black Keys...Mais surtout, je replonge carrément dans la discographie de The Brian Jonestown Massacre, parce que j'ai une peu honte de le dire, mais c'est avec un immense retard que j'ai fini par comprendre que ces mecs, ce sont des génies du rock. The Brian Jonestown Massacre, ça s’écoute les cheveux aux vent, la tête dans les étoiles, et les pieds pas sur terre. Quoi demander de plus ?

Qui est la personne qui vous a le plus influencé au courant de votre vie?
Mon père encore une fois. Sans le vouloir je crois, il m'avait transmis la notion de "liberté", de ne pas rester soumis à des règles qui ne vont pas avec ma vision des choses, à vivre mes passions et aller jusqu'au bout de mes souhaits.

Et vos amours? De nombreuses fans rêvent d’en apprendre plus…
Elles seraient alors déçues d'apprendre que je fais un amoureux bien maladroit qui ne dit jamais ce qu'il faut, ni fait ce qu'il faut (rires).



Je vous projette dans dix ans. Comment voyez-vous votre vie?
Sur une scène de concert, je l’espère. Un public en furie devant soi, et de la musique à donner encore et toujours. Dans dix ans, j’espère que j'aurais appris des choses, que j'aurais encore accumulé quelques regrets pour apprendre de mes erreurs, et que ma passion sera toujours intacte, voire plus mûre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● Confidences avec Cayden Forbes ●

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Revival Rock :: Old news-